Halte aux massacres! Bush et Sharon assassins! Pour une mobilisation sociale mondiale urgente en faveur des Palestiniens!

Jamais commémoration d’une « Journée de la terre » n’est intervenue dans une situation aussi dramatique en Palestine : un bilan humain et matériel terrible, conséquence de la politique belliciste du gouvernement Sharon et de la Maison Blanche dont l’objectif affirmé est de régner sans partage sur l’ensemble de la planète. Depuis septembre 2000, date du déclenchement de la deuxième Intifadha, Tsahal, le bras armée de l’expansionnisme sioniste, n’en finit pas de remporter de sinistres trophées. Assassinats de combattants, massacre de civils, destruction des infrastructures de bases de la vie sociale et économique (habitations, cultures, terres agricoles, écoles, routes, réseaux d’eau potable, réseaux électriques…), rien ne semble devoir arrêter la fureur du rouleau compresseur israélien, décidé à réduire à néant la résistance du peuple palestinien, à annihiler en lui l’idée même de la résistance, l’idée même de son existence comme peuple. Les palestiniens doivent intérioriser l’idée qu’ils ne sont RIEN. Surtout pas un peuple et ni même des individus qui méritent le respect. Rien d’autre qu’une herbe sauvage, que les soldats de Tsahal arrachent méthodiquement sous le regard faussement compatissant des dirigeants des pays de l’Union européenne et des Etats arabes.

Réprimées, écrasées par des décennies d’oppression, les masses arabes parviennent difficilement à exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien. En Tunisie, des syndicalistes, des étudiants, des lycéens sont descendus dans la rue pour dire leur colère avant d’être violemment dispersés à coups de matraques. Mais le mouvement de solidarité ne peut que s’amplifier, encouragé par la résistance héroïque du peuple palestinien qui affronte presque désarmé une des plus puissantes machines de guerre du monde. Ni les tanks ni les missiles du général Sharon ne pourront réduire l’Intifadha héroïque au silence. Les cailloux que les gamins de Palestine jettent à la tête des soldats de Tsahal ne font tant de dégâts que parce que chaque pierre lancée contient toute la révolte d’un peuple contre la négation de son droit à l’existence.

Le peuple palestinien lutte pour ses droits nationaux contre l’oppression qu’exerce contre lui un Etat colonial, religieux et raciste, instrument de la politique impérialiste dans la région. Le peuple palestinien lutte pour tous les peuples opprimés ; son combat est celui de tous les mouvements anti-impérialistes et c’est pourquoi il est celui de tous les militants qui s’opposent à la mondialisation libérale et à la politique belliciste des Etats-Unis.

C’est ce qu’a exprimé clairement la déclaration de Porto Alegre II en février dernier : « Nous considérons qu¹il y a urgence à nous mobiliser en solidarité avec le peuple palestinien et son combat pour l¹autodétermination alors qu¹il subit une occupation brutale par l¹Etat d¹Israël. Cette question est vitale pour la sécurité collective de tous les peuples de la région. » C’est ce qu’a compris notre ami José Bové, porte-parole de la Confédération paysanne (France), de nombreux autres militants d’Attac (Italie, France…), ainsi que plusieurs centaines de personnes d’Europe et d’ailleurs qui ont débarqué à Ramallah dans le cadre des missions civiles de protection du peuple palestinien contre la barbarie sioniste. A l’Intifadha palestinienne doit s’ajouter une Intifidha pacifique mondiale pour la défense des revendications légitimes du peuple palestinien et son droit à vivre en paix et constituer un ةtat indépendant. Seule une mobilisation internationale d’ampleur pourra arrêter l’agression armée contre le peuple palestinien et imposer la reconnaissance de ses

droits. Les bases d’un tel engagement existent à nouveau depuis le surgissement formidable de la mobilisation internationale contre la mondialisation libérale qui, par delà ses objectifs immédiats, exprime une prise de conscience de plus en plus large que la domination des firmes transnationales et de la finance mondiale ne peut être dissociée de la domination du Sud par le Nord et de la domination de la planète entière par les Etats Unis dont Israël est le principal relais dans la région.

Le RAID (Attac Tunisie) appelle l’ensemble du mouvement international contre la mondialisation libérale et toutes les forces éprises de paix et de justice à élargir en urgence l’action de solidarité avec le peuple palestinien pour arrêter le massacre.

Les gigantesques mobilisations de Seattle, Gène, Barcelone montre l’exemple des grandes initiatives de luttes qu’il nous faut organiser rapidement en défense des revendications du peuple palestinien.

Vive la Palestine indépendante !

Tunis, le 01 avril 2002
Pour le Raid attac tunisien
Fathi CHAMKHI
Le porte-parole